GH Executive

Manager Achats stratégiques


David dirige un service d’achat stratégique à l’international dans un grand groupe, constructeur de véhicules commerciaux. Il répond aux questions de GH Executive.

Quelles ont été les principales étapes de votre parcours ?

Après avoir suivi une école d’ingénieur et un MBA généraliste, j’ai débuté ma carrière en Angleterre avec un contrat de VSNE (l’équivalent de l'actuel VIE). Je travaillais pour un équipementier automobile pour optimiser la chaîne logistique et mettre en place un système de flux tendu. Et c’est cette première expérience qui m’a donnée le goût de  l’international.

De retour en France, j’ai occupé une fonction très enrichissante et formatrice chez un équipementier électronique-américain-cette fois. Au sein des achats, mais en relation directe et dédié à des comptes clients, je négociais et j’optimisais le coût des composants et de la supply-chain. 

Ensuite j’ai rejoint un OEM informatique majeur où j’ai appris à gérer un portefeuille d’achat global techniquement sensible et à mettre l’expertise achat au service du marketing de notre produit final.

Enfin, il y a maintenant 11 ans, je suis retourné dans le milieu automobile chez un fabricant mondial de véhicules commerciaux, tout d’abord pour développer les achats dans les pays émergents. Ensuite on m’a demandé de renégocier nos prix de l’acier qui avaient fortement augmentés. Ce fut un vrai succès grâce à une fine analyse des mécanismes du marché  et une négociation acharnée.

Cela m’a propulsé manager achat en expatriation aux Etats-Unis. Ce qui a  renforcé mon expérience à l’international et permis de développer des compétences de management multiculturel :cette équipe était composée de 6 nationalités.

En 2008, l’arrivée de la crise a augmenté la volatilité sur le marché des matières premières. J’ai alors été chargé, de retour en France, de mettre en place une équipe d’expert sur le marché des matières premières et de développer des outils d’analyse, de contrôle  et de gouvernance pour anticiper et optimiser nos coûts d’achats.

En quoi consiste votre fonction ? Quels sont les principaux enjeux, les principales difficultés ?

Aujourd’hui, je suis de retour à des fonctions opérationnelles en ayant en charge des achats stratégiques d' acier, d’emboutissage et des tubes métalliques.

Sur le plan business, il s’agit de développer la stratégie achat, de sélectionner le panel de fournisseurs et de gérer la relation contractuelle. Le tout dans un environnement international et dans un souci permanent de réduction des coûts et d’amélioration de la productivité. La gestion du quotidien de la relation fournisseur relève d'un autre service.

Nous participons également au développement de solutions stratégiques,  comme par exemple les décisions de «make or buy», le développement de synergies en « joint venture », le développement structurel de nos fournisseurs afin qu’ils nous suivent dans notre expansion géographique, ou encore la sélection de repreneur pour des activités industrielles internes.

Sur le plan managérial, il s’agit de recruter et de développer une équipe internationale d’acheteurs stratégiques avec un état d’esprit très orienté business. Chacun d‘entre eux doit être à l’aise dans un environnement multiculturel. Leur leadership dans un esprit d’équipe est également primordial pour faire avancer des projets qui dépendent et doivent avoir l’aval de multiples fonctions dans l’entreprise.

L’équipe étant dispersée dans le monde entier, il faut savoir manager à distance les individus et développer leur autonomie.

Quel parcours, quel niveau d'expérience doit-on avoir pour gérer au mieux les équipes et évoluer sur ce type de poste ?

Selon moi, il faut avoir une expérience de management multi-site et multiculturel d’au moins 3 ans, une expérience dans les achats d’au moins 8 ans et être à l’aise pour négocier et gérer le relationnel avec les hautes fonctions de nos partenaires sous-traitants.

Quelles compétences et quelles qualités vous semblent essentielles pour exercer votre métier ?

ll faut être rompu au business dans un environnement international et au management multiculturel. Savoir manager des équipes à distance est primordial pour assurer la motivation et la cohésion de l’équipe ; avoir un esprit orienté business et innovant. Au-delà du management hiérarchique de mon équipe, il faut savoir faire travailler ensemble d'autres fonctions et  construire sa légitimité sur sa capacité à accompagner les actions, sur son «coaching ».

Comment voyez-vous l'avenir de cette fonction ?Quels sont les débouchés ?

Cette fonction a de beaux jours devant elle car elle est au cœur de la création de valeur dans les achats et participe à l’optimisation de la supply chain de l’entreprise.

 

 

Naturellement ce poste peut déboucher sur une progression hiérarchique au sein des achats. Mais son orientation business et cross fonctionnelle lui ouvre des portes bien plus larges dans la supply chain, les ventes, le marketing, voire la gestion de projet ou l’intégration d’équipe de développement de business en joint-venture.